PRINCIPALES MODIFICATIONS DUES AU CHOC THERMIQUE

(Désydratation et Température) :

Effets sur les phospholipides  & altération des systèmes de communication intercellulaire (synapses).

Effets fonctionnels sur les protéines thermosensibles.


Effets mortalité par coagulation des protéines.

30 mn passé à 55°C, mort à tous les stades de mues, par ordre de sensibilité Œufs, larves, adultes.

Effets stress.

80 min passés à 45°C minimum, les insectes sous forme larvaire n'atteignent plus le stade  adulte (défaut de mue) et les oeufs n'éclosent pas. Toutefois, les femelles adultes qui pourraient survivre à un tel traitement par la chaleur peuvent récupérer au bout d'une à deux semaines la possibilité de produire des oeufs fertiles si elles sont fécondées de nouveau après l'exposition à la chaleur. Mais leur production d'oeufs devient extrêmement réduite et leur potentiel de multiplication reste voisin de zéro.